FAQ (foire aux questions)

Puis-je demander les coûts d’un traitement par téléphone ?

Chaque situation étant individuelle, il est difficile de donner une estimation fiable du coût d’un traitement.  Une fourchette de prix est en général estimable, cependant, il faut garder à l’esprit qu’elle peut être très large. Par exemple, si vous nous contactez pour une carie, nous avons besoin de savoir si :

La carie touche une, deux ou trois parois de la dent ?

Une anesthésie sera nécessaire ?

La carie a atteint le nerf de la dent ?

Pour répondre à ces questions, nous avons besoin de vous examiner afin de poser le bon diagnostic et proposer le traitement adéquat. Dans cet exemple les coûts pourraient varier de 122 à 413 CHF selon l’examen clinique et le traitement nécessaire.

Quelle brosse à dent et quel dentifrice choisir ?

Nous vous recommandons le choix d’une brosse à dent à poils souples (soft) plutôt qu’à poils dur (hard) afin de préserver vos dents de l’abrasion mécanique provoquée par le brossage. Le même principe s’applique pour le choix du dentifrice. Il devrait être de faible abrasivité (RDA<60), et contenir 1500 ppm de fluor pour les adultes et 500 ppm pour les enfants de moins de 6 ans.

Quand est-ce qu’il faut commencer à brosser les dents d’un bébé ?

Les parents doivent se préoccuper de l’hygiène bucco-dentaire de leurs enfants dès l’éruption de la première dent de lait (à environ 6 mois). Les toutes premières dents à avoir fait éruption peuvent être nettoyées à l’aide d’une gaze avec éventuellement du dentifrice sans fluor. Lorsque toutes les dents de lait sont présentes (à environ 2 ans), le nettoyage peut être commencé à l’aide d’une brosse à dent avec du dentifrice fluoré ne contenant pas plus de 500 ppm de fluor.

À partir de quel âge devrais-je prendre rendez-vous chez le dentiste pour mes enfants ?

Il est possible de prendre rendez-vous pour un petit contrôle dès l’éruption de la première dent de lait (à environ 6 mois). Nous recommandons la première consultation au plus tard à l’âge de trois ans afin de vérifier que les dents de lait aient correctement fait éruption. Nous vous conseillerons sur les gestes simples du quotidien afin de limiter la survenue de problèmes futurs chez votre enfant.

La grossesse influence-t-elle mes dents ?

Oui, la grossesse provoque des modifications salivaires et alimentaires rendant vos dents plus susceptibles à la carie. Les changements hormonaux rencontrés lors de la grossesse rendent vos gencives plus susceptibles à l’inflammation. C’est pourquoi nous recommandons un contrôle bucco-dentaire et la réalisation des soins nécessaires avant de tomber enceinte. Si toutefois la grossesse était déclarée, nos experts se feront un plaisir de vous donner les moyens de renforcer votre hygiène orale.

Comment se déroule la prise en charge pour une femme enceinte ?

Tous les soins dentaires sont possibles pendant la grossesse. Pas d’inquiétude si vous devez subir une anesthésie locale au niveau de la bouche, elle est sans danger pour le fœtus. Les soins bucco-dentaires ne présentent pas de danger de toxicité ni de malformation pour le fœtus, tandis qu’une absence de soin risque, quant à elle, de constituer une urgence potentiellement vitale pour la femme enceinte et son futur enfant.

Est-ce que des radiographies sont nécessaire à chaque rendez-vous ?

Non, pas à chaque rendez-vous. Mais dans certaines situations elles sont indispensables à la pose du diagnostic. Elles représentent aussi un support visuel pour vous aider à comprendre pour quelle raison on effectue un traitement.

Est-ce que les radiographies sont dangereuses ?

Lors d’un examen radiographique, vous absorbez des rayons. Vous en absorbez également par votre simple présence sur Terre. Pour vous donner un ordre de grandeur, une radiographie dentaire représente l’équivalent de 6h de vie sur Terre. Une cigarette est plus irradiante qu’une radiographie dentaire. On peut donc dire que non, les radiographies dentaires ne sont pas dangereuses, mais l’accumulation d’une multitude de cliché peut le devenir. C’est pour cette raison que nos dentistes limitent autant que possible l’utilisation de l’imagerie à rayons.

Avez-vous d’autres questions ?